Essai avec les Faber Castell Polychromos

Suite aux problèmes rencontrés avec les Faber Castell lors de la réalisation du dessin Le Chapeau, je m'étais alors demandé si les problèmes étaient dûs au papier ou encore à la technique que j'utilise.

 

J'ai finalement décidé de m'essayer à nouveau.  Comme je n'avais pas le goût de faire des petits carrés, et que surtout je ne voulais pas faire un dessin qui irait dans mon exposition (donc me libérer de cette obligation de réussite) j'ai décidé de me laisser aller, sans modèle, sans photo, juste pour le plaisir de crayonner en me disant "et si ce n'est pas réussi tant pis!!", au moins j'aurai eu du plaisir.

 

J'ai donc commencé par quelques coups de crayons, sans but.  Et puis un papillon est apparu ...  Bon d'accord, ce n'est pas le dessin du siècle!  Il n'y a pas de quoi fouetter un chat!  Mais ce n'était pas le but non plus.  Je voulais essayer correctement ces crayons et surtout ne rien m'imposer en dessinant.  But atteint!

 

But atteint également en ce qui concerne ma sortie de ma zone de confort habituelle.  Une première pour moi de faire un dessin sans modèle, sans photos.  Une première de me laisser aller au gré des coups de crayons et de voir ce que ça donnera au bout du compte.

 

J'ai bien aimé l'expérience.  C'est divertissant, sans contrainte, que le plaisir de crayonner sans se poser de questions, sans s'imposer la réussite à tout prix.  Reste que je n'ai pas une très grande imagination, ni une très grande créativité :).  Mais ce n'est pas grâve, puisque l'important pour moi était de m'amuser.  C'est réussi!

 

Mais malgré le plaisir ressenti, il n'en demeure pas moins que je préfère de loin l'hyperréalisme où je ressent un plus grand plaisir à dessiner, même si la dificulté est parfois grande.  C'est vraiment mon créneau.  Mais maintenant je sais que quelques fois je me permettrai de faire une incartade dans mon imagination.

 

 

Mon expérience avec les FB

Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir

Je dois dire que dessiner avec les FC est une expérience assez particulière pour moi.  Ils sont tellement différents des Prismacolor! 

 

J'ai utilisé ma technique habituelle, soit: première et deuxième couche sans pression.  Les couches suivantes avec une certaines pression pour favoriser le mélange des couleurs.  Et pour éviter que les coups de crayons soient visibles, je dessine avec des petits cercles qui se chevauchent.  Tout cela dans le but d'obtenir une peinture aux crayons de couleur.

 

Voici donc les résultats de cet essai.

 

Le papier utilisé:

Cette fois-ci j'ai utilisé le papier Stonehenge plutôt que mon Bristol habituel. Mon expérience sur le Bristol n'était vraiment pas agréable.  Je sais qu'il y a plusieurs artistes qui utilisent le Bristol avec les FC.  Je pense qu'ils utilisent la technique de supperposition des couleurs sans pression et c'est probablement pour cette raison qu'ils ne semblent pas avoir de problèmes avec le Bristol. 

 

Dans mon cas, puisque j'applique une certaine pression, j'ai remarqué que le Bristol est saturé très rapidement ce qui m'a occasionné bien de la difficulté à faire le mélange des couleurs.

 

Avec le papier Stonhenge, dès les premiers coups de crayons je dois dire que c'était déjà mieux.  J'en conclu qu'avec les FC il vaut mieux pour moi utiliser un papier avec un certain grain. 

 

Mais malgré tout, j'ai trouvé que la papier se saturait quand même très rapidement.  Moins qu'avec le Bristol, il est vrai, mais beaucoup plus rapidement que lorsque j'utilise les Prismacolor.  Éventuellement j'essayerai avec un papier ayant encore un plus fort grain.


Les résultats:

  1. Malgré tous mes efforts je n'ai pas réussi à faire de vrais mélanges de couleurs.  C'est plutôt difficile à expliquer.  Ce que je veux dire c'est que les pigments ne se mélangent pas entre eux pour obtenir au final une nouvelle couleur.   Avec les Prismacolor lorsque j'appose une couleur sur une autre, avec la pression sur le crayon, il y a réellement fusion des pigements ce qui fini par donner une nouvelle couleur.  Avec les Faber Castell ça ne fonctionne pas.  Ce qui fait qu'en bout de ligne, inconsciemment, j'augemente la pression sur les crayons.  Et bien entendu, la saturation se fait ainsi beaucoup plus rapidement et, par le fait même, il est difficile d'avoir une pression constante tout au long du dessin.  De plus ça devient difficile sur le bras et le poignet.   Avec les FC, les couleurs se superposent, ce qui donne au final l'illusion d'une nouvelle couleur.
  2. De ce premier constat découle le 2e, soit la très grande difficulté de faire de beaux fondus de couleurs tout en douceur.
  3. Ma façon de dessiner avec des petits cercles qui se chevauchent ne donne pas l'aspect désiré de ne plus voir les coups de crayon.  Je pense que cela est dû au fait qu'il est pratiquement impossible d'obtenir une bonne fusion des pigments.  Curieusement, les coups de crayons sont moins apparents lorsque je dessine avec des traits...
  4. J'ai remarqué que lorsqu'on touche au dessin, même très délicatement, des pigments restent accrochés après les doigts.   C'est comme si les pigments ne collaient pas sur le papier.  Je n'ai jamais eu ce problème avec les Prismacolor.  Peut-être parce qu'ils sont à base de cire contrairement aux FC qui sont à base d'huile.  Toutefois cela se transforme en qualité lorsque vient le temps d'utiliser la gomme à effacer.  Il est extrêmement facile de gommer les FC, contrairement aux Prismacolor. 
  5. Les grains du papier semblent toujours apparent, malgré les nombreuses couches et malgré la pression exercée pour écraser complètement les grains.  C'est comme si la majorité des couleurs FC étaient transparentes.  Pour ma part c'est là un constat plutôt désagréable, car mon but final est de ne pas voir le grain du papier lorsque le dessin est terminé.
  6. Les FC ont de très belles couleurs mais, à mon goût, je trouve qu'elles manquent d'éclat.  C'est dommage. 
  7. Une chose que j'ai particulièrement apprécié est la facilité d'aiguiser ces crayons.  Ils sont beaucoup plus solides que les Prismacolor à cet égard.  De plus la mine demeure pointue plus longtemps.

 

Finalement les résultats obtenus sont loin de me satisfaire complètement.  Je crois réellement que les FC ne sont pas adaptés à la technique de peinture aux crayons de couleur.  Mais il n'empêche que je vais quand même les ré-essayer, mais avec d'autres techniques et aussi avec d'autres papiers.

 

 

Prochains essais:

Je vais probablement faire le même genre d'essai avec les Pablo de Caran d'ache et les Coloursoft de Derwent.

 

 

Écrire commentaire

Commentaires : 4
  • #1

    Roland (mardi, 11 mai 2010 21:18)

    Très jolie ton dessin, j'aime bien les couleurs, ton dessin me semble avoir été dessiner sur du velour.

    Un jour je ferais de beau dessin comme cela, pour le moment je suis à la recherche de mon style.

    Lache-pas !!!

  • #2

    Manon (mardi, 11 mai 2010 21:25)

    Merci Roland. Je suis certaine que tu feras de beaux dessins. Toi aussi ne lâche pas!

  • #3

    christine (jeudi, 14 octobre 2010 06:12)

    bonjour moi aussi j ai essayé des multitudes de crayons de couleur les prisma - caran d ache les fc et un que j ai trouvé génial les derwent coloursoft pour moi c est le top il couvre super bien le papier à dessin il se situe entre le pastel et le crayon lègérement poudreux mais très léger et crémeux à souhait brillant également pour finir mes dessins je passe un peu de prisma et le tour est joué ! connais tu cette marque et à tu déjà essayé ! car comme toi je souhaite faire que mes dessins aux crayons et l'aspect de la peinture et je pense y être arrivé avec ces crayons bonne continuation à tous merci pour tes nombreux conseils et tests qui nous sont trés utile à bientôt christine

  • #4

    christine (jeudi, 14 octobre 2010 06:16)

    re j ai oublié de présicer le papier que j'utilise du contre collé encardrement solide et génial pour le dessin !