La résistance à la lumière des crayons de couleur

(The English version follows)


Cet article a été publié dans le webzine "Crayons de couleur, le Mag" vol. 2, No 3 / Novembre 2011.


La résistance à la lumière est un enjeu majeur pour tous les médiums artistiques, y compris les crayons de couleur. Les artistes se doivent de prendre en considération, la qualité des produits utilisés, afin d’assurer la pérennité de leurs œuvres.   Les crayons de couleur ne font pas exception. Plusieurs artistes aux crayons de couleur prennent pour acquis que tous les crayons de qualité artiste ont une excellente résistance à la lumière. Malheureusement la réalité est tout autre…

 

Les crayons artistes sont fabriqués avec des pigments et des liants de meilleure qualité que les crayons scolaires ou de moyenne gamme; ils ont donc plus de chance de résister à la lumière. Toutefois la mention « qualité artiste » sur une boîte de crayons n’est pas une garantie de résistance à la lumière du produit. Certains pigments sont plus susceptibles de pâlir avec le temps. De plus si vous possédez des crayons qui ont de l’âge, il est fort possible que ceux-ci aient une résistance moindre à la lumière, puisqu’avant 2003 il n’y n’existait aucune norme en la matière. De nos jours, les fabricants prennent de plus en plus conscience de l’importance d’offrir des produits ayant une meilleure stabilité à la lumière.

 

Pourquoi est-ce important?

La pérennité d’une œuvre au crayon de couleur est tout aussi importante qu’une œuvre à l’huile ou à l’acrylique.  Plusieurs artistes au crayon de couleur ont vu les couleurs de certains de leurs dessins pâlir considérablement avec le temps. C’est là une chose navrante et décevante à constater surtout lorsqu’on y a consacré des heures de travail.

 

Il n’est pas nécessaire d’être un artiste professionnel pour assurer la pérennité de ses œuvres. Imaginez la réaction et la déception des gens à lesquels vous avez donné ou vendu un dessin, si après quelques années votre dessin a perdu ses couleurs d’origine, a perdu son éclat.

 

C’est ce genre de chose qui contribue à ce que les dessins aux crayons de couleur soient peu reconnus dans le domaine artistique et même à être considérés comme un art mineur. Pour que la technique du crayon de couleur reconnue, les matériaux utilisés se doivent d’être de la meilleure qualité possible.

 

 Qu’est-ce que la résistance à la lumière?

La résistance à la lumière concerne les propriétés chimiques des pigments organiques et inorganiques utilisé pour créer les couleurs, quel que soit le médium. En substance, il s’agit déterminer la rapidité dont les couleurs perdent leur intégrité.   Les matériaux dits fugitifs, sont ceux qui blanchissent ou pâlissent considérablement; les couleurs changent radicalement en moins de 20 ans lorsqu’elles sont affichée dans un milieu normal.  Les normes archivistiques exigent des couleurs qui durent très longtemps (100 ans et plus).   C’est ce qui assure la pérennité d’une œuvre. La résistance à la lumière n’est pas unique aux crayons de couleur. Tous les médiums sont concernés.

 

 

Les couleurs des pigments ne réagissent pas tous de la même façon à la lumière. Pour certains leur résistance à la lumière se trouve réduite car ils ont été affaiblis, comme un lavis à l’aquarelle ou encore une teinte pâle d’une couleur. D’autres sont plus susceptibles de se décolorer avec le temps lorsqu’ils sont exposés à la lumière.

Cliquer sur la photo pour agrandir

Tournesol par Dominique Vaillant.

 

À droite, le dessin après une exposition de 52 jours dans une fenêtre.  Crayons Koh-I-Noor Mondeluz.

La résistance à la lumière est un enjeu majeur pour tous les médiums artistiques, y compris les crayons de couleur. Les artistes se doivent de prendre en considération, la qualité des produits utilisés, afin d’assurer la pérennité de leurs œuvres.   Les crayons de couleur ne font pas exception. Plusieurs artistes aux crayons de couleur prennent pour acquis que tous les crayons de qualité artiste ont une excellente résistance à la lumière. Malheureusement la réalité est tout autre…

 

Les crayons artistes sont fabriqués avec des pigments et des liants de meilleure qualité que les crayons scolaires ou de moyenne gamme; ils ont donc plus de chance de résister à la lumière. Toutefois la mention « qualité artiste » sur une boîte de crayons n’est pas une garantie de résistance à la lumière du produit. Certains pigments sont plus susceptibles de pâlir avec le temps. De plus si vous possédez des crayons qui ont de l’âge, il est fort possible que ceux-ci aient une résistance moindre à la lumière, puisqu’avant 2003 il n’y n’existait aucune norme en la matière. De nos jours, les fabricants prennent de plus en plus conscience de l’importance d’offrir des produits ayant une meilleure stabilité à la lumière.

 

Pourquoi est-ce important?

La pérennité d’une œuvre au crayon de couleur est tout aussi importante qu’une œuvre à l’huile ou à l’acrylique.  Plusieurs artistes au crayon de couleur ont vu les couleurs de certains de leurs dessins pâlir considérablement avec le temps. C’est là une chose navrante et décevante à constater surtout lorsqu’on y a consacré des heures de travail.

 

Il n’est pas nécessaire d’être un artiste professionnel pour assurer la pérennité de ses œuvres. Imaginez la réaction et la déception des gens à lesquels vous avez donné ou vendu un dessin, si après quelques années votre dessin a perdu ses couleurs d’origine, a perdu son éclat.

 

C’est ce genre de chose qui contribue à ce que les dessins aux crayons de couleur soient peu reconnus dans le domaine artistique et même à être considérés comme un art mineur. Pour que la technique du crayon de couleur reconnue, les matériaux utilisés se doivent d’être de la meilleure qualité possible.

 

 Qu’est-ce que la résistance à la lumière?

La résistance à la lumière concerne les propriétés chimiques des pigments organiques et inorganiques utilisé pour créer les couleurs, quel que soit le médium. En substance, il s’agit déterminer la rapidité dont les couleurs perdent leur intégrité.   Les matériaux dits fugitifs, sont ceux qui blanchissent ou pâlissent considérablement; les couleurs changent radicalement en moins de 20 ans lorsqu’elles sont affichée dans un milieu normal.  Les normes archivistiques exigent des couleurs qui durent très longtemps (100 ans et plus).   C’est ce qui assure la pérennité d’une œuvre. La résistance à la lumière n’est pas unique aux crayons de couleur. Tous les médiums sont concernés.

 

Les couleurs des pigments ne réagissent pas tous de la même façon à la lumière. Pour certains leur résistance à la lumière se trouve réduite car ils ont été affaiblis, comme un lavis à l’aquarelle ou encore une teinte pâle d’une couleur. D’autres sont plus susceptibles de se décolorer avec le temps lorsqu’ils sont exposés à la lumière.

 

Les normes

  • Ø  ASTM International :

Les normes ASTM sont des normes techniques pour les matériaux, produits, systèmes ou services. Ils peuvent prendre la forme d’un cahier des charges, une pratique, une méthode d’essai, ou sous toute autre forme jugée nécessaire.

 

L’ASTM International est un organisme qui publie des normes volontaires, c’est-à-dire, que les normes proposées sont respectées volontairement par les utilisateurs. Les normes sont écrites par des bénévoles qui donnent de leur temps et leur expertise.  

 

Les objectifs, la portée et le contenu des normes sont convenus entre les parties concernées : utilisateurs, fabricants, consommateurs, etc.

 

Depuis plusieurs années, des normes relatives à la résistance à la lumière selon différents médiums artistiques ont été élaborées : peinture à l’huile, aquarelle, acrylique, gouache. Depuis 2003 les crayons de couleurs ont maintenant leur norme : ASTM D6901, grâce aux efforts de Colored Pencil Society of America. Il a fallu plus de 10 ans pour mettre en place cette norme!

 

Cette norme utilise deux types de tests : un test d’exposition au soleil et un test à l’arc au xénon pour simuler les effets que l’exposition prolongée au soleil aura sur un crayon de couleur. Avec les résultats de ces tests, un crayon de couleur peut être exactement placé dans une catégorie de résistance à la lumière. Ces catégories sont identifiées de la façon suivante : I, II, II, IV et V. I représente la résistance la meilleure et V étant la plus faible.

 

Seules les catégories I et II peuvent être étiquetées comme étant conforme à la norme. Pour qu’une gamme de crayons soit identifiée conforme à la norme ASTM D6901, chaque crayon de la gamme doit avoir une cote de stabilité à la lumière de I ou II. Malheureusement la norme n’est pas obligatoire pour les fabricants de crayons de couleur. Actuellement, une seule marque est conforme à la norme ASTM D6901.

 

  • Ø  L’échelle de laine bleue :

L’échelle de laine bleue mesure et étalonne la permanence des couleurs. Traditionnellement, ce test a été développé pour les textiles. Sa graduation va de 1 à 8, 1 étant la plus faible valeur, le chiffre suivant correspond au double du niveau de solidité du chiffre précédent, soit le double du temps d’exposition. Ainsi, l’indice 2 prend deux fois plus longtemps à pâlir que l’indice 1. L’indice 3 prend deux fois plus de temps que l’indice 2 et ainsi de suite jusqu’au niveau 8.

Les niveaux 1 à 3 signifient que la couleur est peu résistante à la lumière. Les couleurs pâliront en moins de 20 ans. Les niveau 4 et 5, signifient une résistance à la lumière tout juste acceptable et ne devraient pas trop changer entre 20 et 100 ans. Le niveau 6 est considéré comme très bon et les niveaux 7 et 8 ont une excellente résistance et devraient passer le cap des 100 ans.  Donc seuls les crayons de couleur ayant les niveaux 6 à 8 doivent être considérés comme ayant une bonne résistance à la lumière.

Équivalences entres les deux échelles :

 

ASTM D6109

Laine bleue

I

7 & 8

II

6

III

4 & 5

IV

2 & 3

V

1

 

 

Résistance à la lumière des différentes marques

Les normes de résistance à la lumière ne sont valables que pour les crayons de couleur de qualité artiste.   Les crayons écolier et de moyenne gamme sont fait de pigments de moindre qualité et leur résistance à la lumière n’est pas testée. Il en est de même pour les crayons de « marque maison », qui généralement sont de qualité moindre, à moins qu’il ne s’agisse de magasins spécialisés dans le matériel artistique.

 

Il n’est pas toujours facile de s’y retrouver lorsqu’il s’agit de savoir quelle est la résistance à la lumière des crayons de couleur. Toutes les marques n’utilisent pas les mêmes normes pour coter la résistance à la lumière de leurs crayons. Certains se réfèrent à la norme ASTM D6901, d’autres à l’échelle de laine bleue, d’autres encore semble avoir leur propre système de cotation.

 

Certains fabricants inscrivent le niveau de résistance à la lumière, tandis que pour d’autres il faut se référer à la documentation rendue disponible par le fabricant. Et la façon de noter les crayons varie elle aussi d’une marque à l’autre.

 

Pour trouver toutes les documents relatifs à la résistance à la lumière des différentes marques de crayons de couleur, il faut une bonne dose de patience et de persévérance. Dans quelques cas, il s’agit d’un véritable travail d’enquêteur pour trouver les informations désirées. C’est à croire qu’il s’agit de renseignements ultra secrets!

 

La liste suivante ne comprend que les marques de crayons dont il a été possible de trouver des renseignements relatifs aux cotations de résistance à la lumière.

 

  • Ø  Blick Studio Artists’ :

La résistance à la lumière des crayons Blick Studio est classée selon un système d’étoiles : **** Excellent; *** Très bon; ** Bon; * Satisfaisant. La cotation n’apparaît pas sur les crayons.

 

Je n’ai pas pu trouver selon quelle norme Blick a noté ses crayons.

 

L’information est disponible sur le site internet de Dick Blick à l’adresse suivante : http://www.dickblick.com/products/blick-studio-artists-colored-pencils/#itemspecs

 

  • Ø  Caran d’Ache :

Luminance :

Les Luminance de Caran d’Ache sont les seuls crayons qui sont conformes à la norme ASTM D6901, ce qui veut dire que tous les crayons de cette gamme ont les cotes I ou II. La notation apparaît sur chaque crayon de la façon suivante : LFI ou LFII.

 

L’information est disponible sur le site internet à l’adresse suivante (cliquer sur « Nuancier – PDF ») sous la photo : http://www.carandache.ch/m/la-couleur/artistes-et-professionnels/les-crayons/luminance-6901/index.lbl

 

Pablo :

Les Pablo sont classés selon un système d’étoiles : *** Excellent; ** Très bon; * Bon. Nulle part il n’est fait mention à quelle norme fait référence le nombre d’étoiles accordées.

 

L’information est disponible sur le site internet à l’adresse suivante (cliquer sur « Brochure – PDF ») sous la photo : http://www.carandache.ch/m/la-couleur/artistes-et-professionnels/les-crayons/pablo/index.lbl

 

Museum (aquarellable) :

Mines aquarellables cotées selon un système d’étoiles : ***** Excellent; **** Très bon; *** Bon. Les étoiles apparaissent sur les mines.   D’après la documentation du fabricant, la résistance à la lumière est valable autant en application sèche qu’aquarellée.

 

L’information est disponible sur le site internet à l’adresse suivante (cliquer sur « Nuancier – PDF ») sous la photo : http://www.carandache.ch/m/la-couleur/artistes-et-professionnels/les-crayons/museum/index.lbl

 

Supracolor (aquarellable) :

Cotation selon un système d’étoiles : *** Excellent; ** Très bon; * Bon. Les étoiles sont indiquées sur les crayons. Il n’est pas mentionné dans la documentation si la résistance à la lumière est valable pour les deux types d’application, soit sèche ou aquarellée.

 

L’information est disponible sur le site internet à l’adresse suivante (cliquer sur « Brochure – PDF ») sous la photo : http://www.carandache.ch/m/la-couleur/artistes-et-professionnels/les-crayons/supracolor/index.lbl

 

Prismalo (aquarellable) :

Cotation selon un système d’étoiles : *** Excellent; ** Très bon; * Bon. Les étoiles sont inscrites que les crayons. Il n’est pas indiqué dans la documentation si la résistance à la lumière est valable pour les deux types d’application, soit sèche ou aquarellée.

 

L’information est disponible sur le site internet à l’adresse suivante (cliquer sur « Brochure – PDF ») sous la photo : http://www.carandache.ch/m/la-couleur/artistes-et-professionnels/les-crayons/prismalo-angle-artistes-/index.lbl

 

  • Ø  Cretacolor :

Karmina :

Il n’y a pas d’information sur le site Cretacolor concernant la résistance à la lumière des Karmina. Toutefois, Peter Weatherill indique sur son site que ces crayons sont conformes à la norme ASTM 4303. Cette norme concerne la résistance à la lumière des pigments et des couleurs utilisées pour le matériel d’artiste en général.

 

D’après cette norme les Karmina ont une résistance à la lumière de I ou II. Il faut toutefois garder à l’esprit que la norme ASTM 4303 ne fait des essais que sur les ingrédients et non sur le produit final.

 

Marino (aquarellable) :

Comme pour les Karmina, il n’y a aucune information, concernant les cotes de résistance à la lumière de ces crayons aquarellables, sur le site de Cretacolor.

 

Toutefois sur le site internet de Colored Pencil Sudio on retrouve une charte des couleurs ainsi que les cotations de résistance à la lumière pour les deux sortes de crayons. Encore une fois, on est en droit de se demander, pour les crayons aquarellables, si ces cotes sont valables pour les deux types d’applications, c’est-à-dire à sec ou aquarellé.

 

Les renseignements sont disponibles à l’adresse suivante : http://colored-pencil-studio.com/documents/68.html

 

  • Ø  Derwent :

Derwent note la résistance à la lumière de tous ses crayons en fonction de l’échelle de laine bleue. Ils ont donc une notation de 1 à 8. La cotation n’apparaissant pas sur les crayons, il faut se référer aux chartes disponibles sur le site de Derwent.  

 

Contrairement à d’autres fabricants, Derwent n’a pas noté que ses crayons qualité artiste. Toutes les gammes ont une notation de résistance à la lumière. Les informations sont disponibles sur aux adresses suivantes :

Artists : http://www.pencils.co.uk/files/productchart/Artists%20Colour%20Chart__p1dk1gz5.pdf

Studio: http://www.pencils.co.uk/files/productchart/Studio%20Colour%20Chart__sjfv2kvn.pdf

Coloursoft: http://www.pencils.co.uk/files/productchart/Coloursoft%20Colour%20Chart__j5zjn4i0.pdf

Drawing: http://www.pencils.co.uk/files/productchart/Drawing%20Colour%20Chart__ftzxjveb.pdf

Graphitint: http://www.pencils.co.uk/files/productchart/Graphitint%20Colour%20Chart__qaxffxe0.pdf

 

Pour toutes les gammes de crayons aquarellables, il est impossible de savoir si la cotation concerne à la fois l’application à sec ou aquarellé.

On retrouve les informations aux adresses suivantes :

Aquatone : http://www.pencils.co.uk/files/productchart/Aquatone%20Colour%20Chart__frzmhc5c.pdf

Inktense : http://www.pencils.co.uk/files/productchart/Inktense%20Colour%20Chart__nzrfmgu0.pdf

Watercolour : http://www.pencils.co.uk/files/productchart/Watercolour%20Colour%20Chart__zynx3axe.pdf

 

  • Ø  Faber-Castell :

Polychromos :

Faber-Castell utilise l’échelle de laine bleue pour évaluer ses crayons. Les résultats sont traduit par un classement selon un système d’étoiles : *** excellent; ** très bon; * bon. Trois étoiles sont équivalentes aux niveaux 7 et 8 de l’échelle de laine bleue; deux étoiles égalent aux niveaux 6 et 5; une étoile représente les niveaux 4 et 3.

 

Il n’a pas été facile de trouver de la documentation sur le site de Faber-Castell. L’information contient une charte des couleurs ainsi que la cotation de résistance à la lumière pour tous les produits. Les informations sont disponibles à l’adresse suivante :

http://artgraphic.fabercastell.com/search.aspx?q=chart&epg=1

Cliquez sur le premier lien, qui vous dirigera vers une nouvelle page. Ensuite cliquez sur « Click here to view our color chart ».

 

Albrecht Durer (aquarellable) : L’information sur la résistance à la lumière est disponible à l’adresse ci-dessus. Comme toutes les autres marques de crayons aquarellables on ignore si cette cotation est valable pour les deux types d’application, soit sèche ou aquarellée.

 

  • Ø  Holbein Artist colored pencil :

Ces crayons japonais sont cotés à l’aide d’étoiles : *** Excellent; ** Très bon; * Bon. Je n’ai pu trouver selon quelle norme ils sont testés. Il a été également impossible de trouver des informations sur le site du fabricant.

 

Par contre sur le site internet Colored Pencil Studio, on retrouve la cotation à l’adresse suivante : http://colored-pencil-studio.com/documents/79.html

 

  • Ø  Lyra Rembrandt :

Polycolor et Aquarell :

Lyra utilise un système d’étoiles pour coter la résistance à la lumière de ses crayons : *** Très bonne résistance; ** Bonne résistance; * Satisfaisant. L’information se retrouve à l’intérieur du couvercle des boîtes de crayons.

 

Impossible d’avoir d’autres renseignements sur le site internet le Lyra. Par conséquent on ignore selon quelle norme leurs crayons sont classifiés.

 

  • Ø  Prismacolor :

Prismacolor utilise la norme ASTM D6901 pour classifier la résistance à la lumière de leurs différentes gammes de crayons. Les cotes ne sont toutefois pas inscrites sur les crayons. Il faut se référer aux chartes disponibles sur le site internet de Prismacolor.

 

Encore une fois, il a fallu faire un véritable travail d’enquête pour réussir à trouver les chartes donnant les codes de résistance à la lumière.

Premier et Art Stix :

http://www.prismacolor.com/Style%20Library/PrismaColor/media/promotions/Prismacolor_Lightfast_Color_Chart.pdf

Verithin : http://www.prismacolor.com/SiteCollectionDocuments/prismacolor-verithin-colored-pencils-lightfast-color-chart.pdf

Watercolor : http://www.prismacolor.com/SiteCollectionDocuments/prismacolor-watercolor-colored-pencils-lightfast-color-chart.pdf

 

Pour les crayons aquarellables, impossible de savoir si la cotation concerne à la fois l’application à sec et aquarellée.

 

  • Ø  Van Gogh:

Colour et Water colour :

Royal Talens utilise la norme ASTM D6901 pour tester ses crayons. Ceux-ci sont cotés de la façon suivante : + + + Résistance à la lumière au moins 100 ans sous éclairage de musée; + + Résistance à la lumière de 25 à 100 ans sous éclairage de musée; + Résistance à la lumière de 10 à 25 ans sous éclairage de musée.

 

La conversion de la cotation Van Gogh à la norme ASTM D6901, n’est pas aussi nette qu’on pourrait l’espérer. Ainsi les symboles + + + sont équivalent au niveau I et en partie au niveau II de la norme D6901. On peut voir les équivalence sur le site de Royal Talens : http://www.talens.com/english/technical/default.asp?subID=1&subsubID=1.1&subsubsubID=1.1.3&subsubsubsubID=1.1.3.4

 

Les informations concernant les cotations de résistance sont disponibles aux adresses suivantes :

Colour : http://www.talens.com/francais/downloads/folders/VGP%20Colour%20frans.pdf

Water colour (aquarellable) :

http://www.talens.com/francais/downloads/folders/VGP%20Colour%20frans.pdf

 

Comme pour les autres marques de crayons aquarellables, impossible de savoir si la cotation vaut autant pour l’application à sec que pour l’application aquarellée.

 

De plus, la spécification « sous éclairage de musée » laisse perplexe. Qu’en est-il des œuvres qui sont exposées dans des conditions autres que muséales ? Il est légitime de se demander si les cotes attribuées par Van Gogh obtiennent des résultats différents.

 

Il n’est pas facile de s’y retrouver d’une marque à l’autre, puisque ce ne sont pas tous les fabricants qui produisent des énoncés clairs sur la conformité aux normes. Il en est de même pour les cotations. Dans certains cas, on ignore quelle norme a été utilisée. Le manque de standardisation au niveau de la cotation n’aide pas non plus à comparer les marques entre elles.

 

Cela signifie donc que les artistes ne sont pas bien informés sur la résistance à la lumière de plusieurs couleurs de différentes marques de crayons de couleur. Il est alors difficile de faire un choix éclairé.


Certains artistes ont réalisés des tests de résistance à la lumière sur leurs crayons de couleurs. Cependant la presque totalité des tests disponibles sur internet ont été faits par des artistes anglophones. Ces informations sont quasi inexistantes en français.

 

La Colored Pencil Society of America a réalisé des tests de résistance à la lumière sur la plupart de maques de crayons. Ces tests en été fait selon l’échelle de laine bleu. Les résultats sont publiés dans le livre : « Version 6 Lightfastness test result workbook ». On retrouve dans ce livre que les crayons ayant une excellente ou une très bonne résistance à la lumière pour chaque marque de crayons. Malheureusement le livre n’est disponible que pour les membres de la CPSA, ce qui est bien dommage, car ce type d’information devrait être diffusée auprès de tous ceux qui utilisent les crayons de couleur.

 

 

Que faire ?

  • Ø  Faire un choix

D’après mes recherches sur le sujet, partout il est conseillé de n’utiliser que les crayons ayant les deux plus fortes évaluations. C’est là la seule façon d’être certain de n’utiliser que les crayons ayant la meilleure résistance à la lumière. Bien sûr, cela implique de mettre de côté certaines couleurs. C’est un choix à faire : soit on utilise des couleurs qui pâliront avec le temps, diminuant ainsi la valeur artistique et même monétaire de notre œuvre, soit on utilise que les crayons ayant une forte résistance à la lumière, contribuant ainsi à la pérennité de l’œuvre.

 

Il est vrai que ce n’est pas facile de mettre de côté certaines couleurs de notre marque de crayons préférée. Cependant, il est toujours possible de retrouver les couleurs équivalentes en choisissant parmi les marques qui offrent ces couleurs avec une bonne résistance à la lumière.

 

 

  • Ø  Faire ses propres tests

Une autre alternative consiste à faire vos propres tests de résistance à la lumière de vos crayons. Ce genre de tests est assez facile à réaliser. Il y a bien quelques artistes qui ont fait ces tests et les ont rendus disponibles sur leur site internet ou blog, mais de façon générale c’est tout de même assez rare et on ne trouve pas toute les marques de crayons.

 

L’avantage de faire vous-même ces tests, est que vous pourrez réellement voir la réaction de vos crayons à la lumière. C’est beaucoup mieux que de voir une photo sur internet.

 

Pour réaliser un test de résistance à la lumière, il vaut mieux utiliser un papier de qualité, soit le papier que vous prenez habituellement. Ensuite appliquez chacune des couleurs en exerçant une forte pression. N’oubliez pas d’inscrire le numéro de la couleur. Par la suite il s’agit de masquer une partie de chaque couleur. Cela peut être fait de différentes façons : certains apposent une bande de carton ou de papier d’aluminium sur une partie des échantillons. Dans ce cas il faut s’assurer que la bande soit réellement collée sur les parties que l’on cache. Il s’agit d’utiliser du ruban à masquer à intervalles sur la bande de carton ou d’aluminium.

Cliquez sur l'image pour agrandir
Cliquez sur l'image pour agrandir

 

Une autre façon est de faire des échantillons de couleurs sur presque toute la largeur de la feuille et ensuite de couper la feuille de manière à avoir deux feuilles contenant les mêmes échantillons de couleurs. Une feuille est alors mise dans une enveloppe qui sera conservée dans un endroit non exposé à la lumière (par exemple un tiroir). Cette feuille servira à comparer les résultats obtenus avec la feuille qui aura été exposée à la lumière. L’autre feuille sera exposée à la lumière.

 

Lorsque votre feuille d’échantillons est prête, il s’agit de la placer dans une fenêtre orientée au sud. À moins de demeurer dans une région très nordique, une exposition minium de quatre mois est suffisante pour déterminer les couleurs les moins résistantes. Certains artistes on fait ce test en exposant leur échantillon pendant un an et même deux ans et demi!  

 

Après ce laps de temps, on retire l’échantillon et on peut alors constater quelles couleurs sont les moins résistantes à la lumière en attribuant une notation à chaque couleur. Je suggère la cotation suivante :

      3 = Aucun changement de couleur perceptible ou pâlissement

      2 = Changement ou pâlissement à peine perceptible

      1 = Changement ou pâlissement nettement perceptible

      0 = Changement ou pâlissement inacceptable

 

 

Voici des exemples de couleurs notées selon ce système :

Cote 3 = Aucun changement ou pâlissement perceptible

Cote 2 = Changement ou pâlissement à peine perceptible

Cote 1 = Changement ou pâlissement nettement perceptible

Cote 0 - Changement ou pâlissement inacceptable

Suite à ce test, seules les couleurs ayant la cote 3 et 2 devraient être conservées et utilisées dans la réalisation de vos œuvres et ainsi en assurer leur pérennité. Ce tests vous permettra de constater que de façon générale ce sont les roses, les oranges, les violets, quelques bleus et rouges, ainsi que les couleurs pâles qui sont souvent les plus problématiques.

 

Bien entendu il ne s’agit pas d’un test scientifique, mais c’est très révélateur. J’ai fait l’expérience avec les Prismacolor Premier, et dans bien certains cas j’ai eu de véritables surprises. Certaines couleurs se sont vues attribuées une cotation plus élevée que celle donnée par le fabricant. Le contraire est aussi vrai : des couleurs ayant eu une note élevée par le fabricant se sont révélée obtenir une note plus basse suite à ce test.

 

J’ai bien l’intention de refaire ce test avec toutes les autres marques de crayons que je possède. Il n’y a rien de mieux que de voir « en vrai » les résultats. C’est beaucoup plus concret que de se fier uniquement à un numéro ou à des étoiles. Il est plus facile de faire un choix judicieux par la suite.

 

Si vous possédez des crayons qui n’ont pas de cotation de résistance à la lumière ou dont il est impossible de trouver l’information à ce sujet, je pense que ce test est essentiel à faire. Personnellement je trouve inadmissible qu’un fabricant se contente de spécifier que ses crayons de couleurs sont résistants à la lumière sans donner plus d’information. Tous les crayons de qualité artiste devraient être notés en fonction de leur résistance à la lumière. Les artistes aux crayons de couleur sont en droit d’avoir ces informations pour des produits qu’on dit de qualité supérieure et dont le fabricant justifie le prix plus élevé à cause de cette qualité.   C’est pourquoi il ne faut pas hésiter à demander des informations plus précises aux différents fabricants. Plus la demande sera forte de la part des artistes, plus les fabricants finiront par faire des efforts pour offrir des produits qui répondent aux normes reconnues de qualité.

 

  • Ø  Qu’en est-il des crayons aquarellables?

En ce qui concerne les crayons aquarellables, je recommande fortement de faire le test de résistance à la lumière. Le test ne doit pas être fait uniquement avec l’application à sec. Il est très important de faire le test en application aquarellée.

 

Suite à mes recherches, j’ai constaté que dans l’ensemble beaucoup de crayons aquarellables ne sont pas stables à la lumière lorsqu’ils sont utilisés en application aquarellée. Cela est du au fait que les pigments perdent de leur propriété parce qu’ils sont dilués dans l’eau.

 

Les crayons aquarellables de qualité artiste ont généralement tous une cotation de résistance à la lumière, mais malheureusement la plupart des fabricants ne donnent aucune information à savoir si ces cotations sont valables pour l’application aquarellée. Il vaut donc mieux faire des tests sur les applications aquarellées pour savoir exactement ce qu’il en est.

 

En conclusion :

L’utilisation que des couleurs résistantes à la lumière est un point important pour assurer la pérennité de vos œuvres. Mais d’autres mesures supplémentaires peuvent être prises pour préserver vos dessins :

 

  •  L’utilisation d’un vernis en aérosol résistant aux UV de qualité archive, ce qui donnera une protection supplémentaire à la préservation de vos dessins. Il peut être pertinent lorsqu’on fait un test de résistance à la lumière, de prévoir qu’une partie de l’échantillon soit recouverte d’un vernis résistant aux UV, afin de pouvoir constater de sa performance. J’ai fait ce test avec une, deux et trois application de vernis.
  • Une alternative au vernis résistant aux UV, est l’utilisation, lors de l’encadrement, d’un verre ou d’un plastique (plexiglass) résistants aux UV. Toutefois, ce genre de matériel est souvent cher.
  • L’utilisation de matériel de qualité est primordiale : le papier à dessin doit être sans acide. Il doit en être de même pour tous les matériaux servant à l’encadrement.


COLOURED PENCIL LIGHTFASTNESS

This article was originally published in the webzine “Crayons de couleur,le Mag” in November 2011. The webzine is available at: http://crayonsdecouleurlemag.jimdo.com/

 

Resistance to light is a major issue for all artistic media,including coloured pencils.  Artists must take into consideration the quality of products used to ensure the long-lastingness of their works.  Coloured pencil is no exception.  Many coloured pencil artists assume that all artist-quality pencils have excellent resistance to light. Unfortunately,the reality is different …

Artist-grade pencils are made with pigments and binders of better quality than those in student- or middle-grade pencils,so artist-grade pencils are more likely to resist fading. However,the term “artist quality”on a box of pencils does not guarantee the product’s lightfastness.  Some pigments are more susceptible to fading over time. Also,should you happen to have any old pencils,it is quite possible that they possess less resistance to light,since before 2003,there weren’t any standards in this area. Today,manufacturers are becoming increasingly aware of the importance of offering products with improved stability to light.

Why is this important?

The durability of a work in coloured pencil is just as important as that of a work in oil or acrylic. Numerous coloured pencil artists have seen the colours of some of their drawings fade considerably with time. This is a heartbreaking and disappointing sight,particularly considering the many hours of hard work invested in their creation.

Professional artists are not the only ones who ought to be concerned to ensure the ability of their work to last. Imagine the reaction and the disappointment of the people to whom you have given or sold a drawing,if after just a few years,your drawing has lost its original colours,and,with them,all its brilliance.

This is just the kind of thing that contributes work in coloured pencil being so little recognized by the art world,even looked down upon by it as inferior.  For coloured pencil to be justly valued,the materials used to create it need to be of the highest quality possible.

What is lightfastness?

Lightfastness,resistance to light,is a matter of the chemical properties of the organic and inorganic pigments used to manufacture colours,of whatever medium. In essence,a degree of lightfastness indicates how quickly art materials lose their colour integrity. Art materials which bleach or fade considerably are called fugitives,for their colours alter dramatically,when exposed to just a normal environment,in fewer than twenty years. Note that today’s archival standards require colour to be long-lasting (at least a century). For,colour durability ensures a work’s continuity. Light resistance is not specific to pencils. It has to do with all art media.

The colours in pigments do not all react in the same way to light. For some pigments,their resistance to light is reduced as they have been weakened as a water colour wash or a light shade of a colour. Others have greater tendency to discolour over time when exposed to light.

Click to enlarge

Sunflower by Dominique Vaillant.  On the right, drawing after exposure for 52 days in a window.  Pencils Koh-I-Noor Mondeluz

 

Standards

ASTM International:

ASTM standards are technical standards for materials,products,systems or services. They can take the form of a specification,a practice,a test method,or any other form deemed necessary.

The ASTM International is an organization that publishes voluntary standards,that is to say that the proposed standards are followed voluntarily by users. The standards are written by volunteers who donate their time and expertise.

The objectives,scope and content of the standards agreed between the parties involved:users,manufacturers,consumers,etc..

For several years,standards for resistance to light in various artistic mediums were developed:oil painting,watercolour,acrylic,gouache. Since 2003,coloured pencils now have as their standard ASTM D6901,thanks to the efforts of the Colored Pencil Society of America. It took 10 years to implement this standard!

This standard uses two types of tests:exposure to sunlight and to xenon arc light,to simulate the effects that prolonged exposure to the sun will have on an application of coloured pencil. Based upon the results of these tests,each coloured pencil can be accurately placed into a category of lightfastness. These categories are identified as follows:I,II,II,IV and V. I represents the best resistance and V is the lowest.

Only Class I and II can be labeled as compliant. For a range of pencils to be identified in accordance with ASTM D6901,each pencil in that range must possess a lightfastness rating of I or II. Unfortunately,the standard for lightfastness is not mandatory for manufacturers of coloured pencils. Currently,only one brand is manufactured in accordance with ASTM D6901:Luminance Caran d’Ache. Prismacolor had already brought out a range of coloured pencils consistent with this standard (Prismacolor Lightfast),but ceased its production,because the lighfast brand,being more expensive,sold with difficulty.

The blue wool scale:

 

The blue wool scale measures and calibrates the permanence of colour. Historically,this test was developed for textiles. Graduation is from 1 to 8,with 1 being the lowest value,the next digit is twice the level of strength of the previous figure,with twice its exposure time. Thus,index 2 takes twice as long to fade as  does index 1.  Index 3 takes two times longer than index 2 takes and so on up to level 8.Levels 

1 to 3 mean that the colour is somewhat resistant to light. In other words,colours at these colour fastness levels will fade in fewer than 20 years. Levels 4 and 5 indicate a resistance to light considered just acceptable,meaning that they should not change too much from anywhere from 20 to 100 years. Level 6 is considered very good,and levels 7 and 8 indicate excellent resistance and colours with those ratings should pass the milestone of a century. To sum up,only coloured pencils with levels 6-8 should be considered as having good resistance to light.

Comparison between the ASTM D6109 and Blue Wool scales:

Click to enlarge

Light Resistance Of Different Brands

Standards of lightfastness are only valid for artist-quality coloured pencils.  Student-grade coloured pencils intended for school or average use contain lower quality pigments of untested fade resistance. The same is usually true of store-brand pencils,which generally are of lower quality,unless they originate from stores specializing in art supplies.

It’s not always easy to make sense of what you are told concerning a pencil’s resistance to colour fading.
All brands of coloured pencils use different standards for rating lightfastness strength in measuring their own pencils. Some refer to ASTM D6901,other to wide blue wool,others seem to have devised their own rating systems.

Some manufacturers indicate the level of lightfastness directly on their pencils,while for other manufacturers,you have to scan through the documentation they provide. As well,methods for classifying colourfastness of pencils may also vary from one brand to another.

To ferret out all documents related to the resistance to light of different brands of coloured pencils,you need a good deal of patience and perseverance. In a few cases,it requires tough investigative research to unearth the information you want.  You’d think that this was top secret information!

The following list includes only those pencil brands about which it was possible to locate information relating to their grades of lightfastness.

Blick Studio Artists’:

Blick Studio classifies the lightfastness of their coloured pencils using a system of stars:**** Excellent. *** Very good. ** Good. * Satisfactory. The rating does not appear on the pencils themselves.

I was unable to determine the particular standard according to which Blick rates the lightfastness of their pencils.
Information is available on Dick Blick’s website at:
http://www.dickblick.com/products/blick-studio-artists-colored-pencils/#itemspecs

Caran d’Ache Luminance:

Caran d’Ache Luminance pencils are the only ones to comply with ASTM D6901,which means that all the pencils in this range are levels I or II. The rating appears on every pencil as follows:LFI or LFII.
Information is available at (click on “colour chart –PDF”under the picture):  http://www.carandache.ch/m/la-couleur/artistes-et-professionnels/les-crayons/luminance-6901/index.lbl

Caran d’Ache Pablo:

Pablo coloured pencils are classified according to a star system,visible on all pencils:*** Excellent. ** Very good. * Good. There is no mention anywhere of the particular standard to which the number of stars awarded refers.
Information is available at (click on “Brochure –PDF”under the picture): 
 http://www.carandache.ch/m/la-couleur/artistes-et-professionnels/les-crayons/pablo/index.lbl

Caran d’Ache Museum (watercolour):

Watercolour soluble pencils rated according to a system of stars:***** Excellent. **** Very good. *** Good. The stars appear on the pencils. According to the manufacturer’s documentation,the lightfastness is equally valid when used dry and for watercolour.
Information is available at (click on “colour chart –PDF”under the picture): 
 http://www.carandache.ch/m/la-couleur/artistes-et-professionnels/les-crayons/museum/index.lbl

Caran d’Ache Supracolor (watercolour):

According to a rating system of stars:*** Excellent. ** Very good. * Good. The stars are indicated on the pencils. It is not mentioned in the documentation if the lightfastness is valid for both types of application,dry and watercolour.
Information is available at (click on “Brochure –PDF”under the picture):
http://www.carandache.ch/m/la-couleur/artistes-et-professionnels/les-crayons/supracolor/index.lbl

Caran d’Ache Prismalo (watercolour):

According to a rating system of stars:*** Excellent. ** Very good. * Good. The stars are listed on pencils. It is not stated in the documentation if the lightfastness is valid for both types of application,dry and watercolour.
Information is available at (click on “Brochure –PDF”under the picture):http://www.carandache.ch/m/la-couleur/artistes-et-professionnels/les-crayons/prismalo-angle-artistes-/index.lbl

Cretacolor Karmina:

There is no information on the Cretacolor website about the lightfastness of Karmina coloured pencils. However,Peter Weatherill points out on his website that these pencils conform to ASTM 4303. This standard concerns the lightfastness of pigments and colours used for art supplies in general.

According to this standard,Karmina have a lightfastness of I or II. It should be borne in mind that the 4303 does ASTM tests on ingredients,not the final product.

Cretacolor Marino (watercolour):

As with Karmina,there is no information on the Cretacolor site concerning the degree of resistance to light of their watercolour pencils.

However,on the Colored Pencil Studio website,there is a colour chart with ratings of fade resistance for both kinds of pencils. Again,we claim the right to inquire about their watercolour pencils,whether these ratings are valid for both types of applications,that is to say,dry or watercolour.
Information is available at: 
 http://colored-pencil-studio.com/documents/68.html

Derwent:

Note that Derwent rates the lightfastness of all their coloured pencils according to the blue wool scale. Pencils therefore have a rating of 1 to 8. As the rating does not appear directly on the pencils,you have to refer to charts located on the Derwent website.

Unlike other manufacturers,Derwent has not only rated their artist-quality pencils for lightfastness.  All their various coloured pencil lines have also been rated. Information is available at:

Artists: http://www.pencils.co.uk/files/productchart/Artists%20Colour%20Chart__p1dk1gz5.pdf
Studio: http://www.pencils.co.uk/files/productchart/Studio%20Colour%20Chart__sjfv2kvn.pdf
Coloursoft: http://www.pencils.co.uk/files/productchart/Coloursoft%20Colour%20Chart__j5zjn4i0.pdf
Drawing: http://www.pencils.co.uk/files/productchart/Drawing%20Colour%20Chart__ftzxjveb.pdf
Graphitint: http://www.pencils.co.uk/files/productchart/Graphitint%20Colour%20Chart__qaxffxe0.pdf

Regarding all ranges of watercolour pencils,it is impossible to determine whether the rating applies equally to dry and watercolour applications.

Information is available at:

Aquatone: http://www.pencils.co.uk/files/productchart/Aquatone%20Colour%20Chart__frzmhc5c.pdf
Inktense: http://www.pencils.co.uk/files/productchart/Inktense%20Colour%20Chart__nzrfmgu0.pdf
Watercolour: http://www.pencils.co.uk/files/productchart/Watercolour%20Colour%20Chart__zynx3axe.pdf

Faber-Castell Polychromos:

Faber-Castell have used the blue wool scale in assessing their pencils. Their results are summed up in a classification system of stars,visible on all pencils:*** Excellent. ** Very good. * Good. Here,three stars are equivalent to grades 7 and 8 of the blue wool scale,two stars stand for levels 6 and 5. One star represents  levels 4 and 3.

It was less than easy to locate documentation on the site of Faber-Castell. I did find a colour chart with a listing of lightfastness for all products. Information is available at:  http://artgraphic.fabercastell.com/search.aspx?q=chart&epg=1
(click the first link,which will direct you to a new page. Then click on “Click here to view our color chart.”)

Faber-Castell Albrecht Dürer (watercolour):

As with Polychromos,colours are classified by stars printed on the pencils. Information concerning their lightfastness is available at the above address. As with all other brands of watercolour pencils,it is unclear whether this lightfastness rating is valid for both types of application,dry and watercolour.

Holbein Artist coloured pencil:

These Japanese coloured pencils are rated by stars:*** Excellent. ** Very good. * Good. I could not determine the standard by which the pencils were tested. It was also impossible to find out such information on the manufacturer’s website.

On the other hand,you can obtain the rating from the Colored Pencil Studio website at:http://colored-pencil-studio.com/documents/79.html

Lyra Rembrandt Polycolor and Aquarell:

Lyra uses a star system to rate the lightfastness of their pencils:*** Very good resistance. ** Good resistance. * Satisfactory. This information does not appear on the pencils,but is located inside the lid of the boxes in which the pencils are packaged.

There is no more information on this subject to be had on the Lyra website. Therefore,it remains unclear by what particular standard their pencils are classified.

Prismacolor:

Prismacolor uses ASTM D6901 to classify resistance to the light of their various lines of coloured pencils. Ratings,however,are not stamped on the pencils. Instead,you have to look them up on charts located on the Prismacolor website itself.

Again,we had to do considerable detective work to succeed in locating the chart listing the codes for resistance to light.

Premier and Art Stix:

http://www.prismacolor.com/Style%20Library/PrismaColor/media/promotions/Prismacolor_Lightfast_Color_Chart.pdf
Verithin:  http://www.prismacolor.com/SiteCollectionDocuments/prismacolor-verithin-colored-pencils-lightfast-color-chart.pdf
Watercolour:  http://www.prismacolor.com/SiteCollectionDocuments/prismacolor-watercolor-colored-pencils-lightfast-color-chart.pdf

As usual for watercolour pencils,it is impossible to determine whether the rating applies to both dry and watercolour applications of the medium.

Van Gogh Colour and Water colour pencils:

Royal Talens uses ASTM D6901 to test their pencils. These are rated as follows:+ + + Resistance to light of at least 100 years lightfast under museum lighting. + + Lightfastness 25 to 100 years lightfast under museum lighting. + Lightfastness 10 to 25 years lightfast under museum lighting.

Converting the Van Gogh ratings system to that of ASTM D6901,is not as clear-cut as one might hope. The symbols + + + are equivalent to level I and,in part,to level II of the standard D6901. You can see the equivalence worked out on the website of Royal Talens:  http://www.talens.com/english/technical/default.asp?subID=1&subsubID=1.1&subsubsubID=1.1.3&subsubsubsubID=1.1.3.4

Information on resistance ratings are available at:
Colour: http://www.talens.com/francais/downloads/folders/VGP%20Colour%20frans.pdf
Watercolour (watercolour):  http://www.talens.com/francais/downloads/folders/VGP%20Colour%20frans.pdf

As with other brands of watercolour pencils,it remains impossible to know exactly whether the given  lightfastness rating applies equally to both a dry and a watercolour application.

In addition,the specification “lightfast under museum lighting”is perplexing. What about works that are exhibited in conditions other than those of museums? It is legitimate to ask whether in such cases the ratings of Royal Talens would show different results.

* * *

Navigating from one brand to another is not simple,since not all manufacturers produce clear statements of compliance with recognized standards. It is the same for their ratings. In some cases,it is unclear what standard was used. The lack of standardization in rating is most unhelpful in comparing the various brands of coloured pencils.

This means that artists are kept ill-informed about the resistance to light of different colours from different brands of pencils. It is then difficult for them to make an informed choice.

Some artists have carried out their own lightfastness tests on the coloured pencils they use. However,virtually all such tests available on the Internet originate from artists from the English-speaking world. This information is almost non-existent in French.

The coloured Pencil Society of America has conducted lightfastness tests on most brands of coloured pencils. These  were blue wool scale tests. Test results are published in the CPSA’s book,CPSA’s Lightfastness Test Result Workbook Version 6. Only coloured pencils with excellent or very good lightfastness ratings from each brand of pencils are listed in the CPSA’s book. Unfortunately,the book is only made available to members of the CPSA,which is a shame,because this type of information should be  made freely available to all those who use coloured pencils.

What to do?

Make the right choice

From my research findings about this subject,it is always advisable to use only pencils with the two highest ratings. That’s the only way you can be certain to use only pencils with the best lightfastness. Of course,this means having to set aside certain colours. It’s a crucial choice:either we use colours that will inevitably fade with time,thus reducing the artistic,ultimately even the monetary,value of our hard  work,or else we only use pencils with guaranteed high resistance to fading,thus contributing to the  sustainability of our works.

True,it is not easy to put aside some of the colours of your favorite brand of pencils. However,you can always find the equivalent colour by choosing from those brands that offer these colours with good lightfastness.

Do your own tests

Another alternative is to carry out your own tests of the lightfastness of your coloured pencils. This kind of testing is fairly easy. A number of artists who have carried out lightfastness tests have made them available on their websites or blogs,but generally,these are still quite rare,and,as yet,there is not any uniform coloured pencil rating.

The advantage of doing your own lightfastness tests is to actually see the ways in which your own pencils react to exposure to light. It’s a lot better than merely viewing a lightfastness graph on the internet.

 

To carry out a test of lightfastness,you should use either a high-quality paper or else the brand of paper that you normally work with. Then lay on each colour by applying pressure. Be sure to note down the colour’s number. Next,hide,or mask,a portion of each colour. Covering can be done in different ways:some affix a strip of cardboard or aluminum foil to some of their samples. In this case,make sure that the tape really adheres to the parts that is being hidden. Masking tape stuck on a strip of cardboard or aluminum works well.

Click to enlarge

We can go another route by making samples of a colour taking up almost the entire width of the sheet and then cutting the sheet,so as to have two sheets with the same colour samples. One of the sheets is then put into an envelope to be kept in a location not exposed to light (e.g. a drawer). This sheet will be used to compare its results with those of the other sheet,after the latter has been left exposed to light.
When your sample sheet is ready,then place it in front of a south-facing window. Unless you live in a very northern location,a minimum of four months exposure to the light is quite sufficient to determine which of your colours are least light resistant. Some artists nevertheless have tested their samples by exposing them for a year,even two and a half years!

After this time,remove the sample so as to see which of your colours are the least resistant to light,and assign a rating to each colour. I suggest the following rating scale:

3 = No visible colour change or fading
2 = Change or barely perceptible fading
1 = Change or clearly perceptible fading
0 = Unacceptable change or fading

 

Examples of colours rated according to this system:

3 = No visible colour change or fading

2 = Change or barely perceptible fading

1 = Change or clearly perceptible fading

0 = Unacceptable change or fading

Following this test,only the colours with a rating of 3 and 2 should be kept for your work,and thus in ensuring its long-lastingness. This lightfastness test will allow you to see that,in general,it is especially the pink,orange,purple,some blue and red,and light colours that are often the most problematic.

Of course,while not a scientific test,it’s very revealing. I experimented with Prismacolor Premier and,in some cases,I was in for real surprises. Some colours got assigned ratings higher than those given by the manufacturer. The opposite was also true:colours rated highly by the manufacturer scored lower according to my test.

I intend to repeat this test with all other brands of pencils I have. There is nothing better than to see “real”results. It’s a lot more concrete than relying solely on numbers or stars. It is much easier to make a sound choice later on.

If you have pencils that are unrated for lightfastness,or about which it is impossible to find lightfastness information,I think it is essential for you to do this test. Personally,I find it unacceptable that a manufacturer can simply state that its pencils are lightfast,without giving substantiating information. All artist quality pencils ought to be rated for resistance to light. Coloured pencil artists are entitled to have this information for so-called “superior quality” products,which the manufacturers think deserve their elevated price because of their labeling of  “superior quality”. Therefore do not hesitate to ask for more specific information from the various manufacturers. The stronger the insistance is for it from artists,the quicker manufacturers will make serious efforts to offer products that meet recognized standards of quality.

What about watercolour pencils?

As for watercolour pencils,I strongly recommend their getting tested for lightfastness. The test should not be done only by applying them  dry. It is very important as well to test them under watercolour conditions.

From my own research,overall I found that a lot of watercolour pencils are not lightfast when used in watercolour work. This is because their pigments lose their lightfastness ability from being diluted in water.

Artist quality watercolour pencils usually come with a rating of being lightfast,but unfortunately most manufacturers do not specify whether these ratings are valid for watercolour work. It is best to test applications of watercolour pencils in watercolour conditions to find out exactly what their actual lightfastness is.

In Conclusion

The exclusive use of fade-resistant colour is an important issue for the sustainability of your work. But further measures can be taken to preserve your drawings:

A UV resistant archival quality spray varnish will give extra protection to preserve your drawings. It may be useful when  carrying out a lightfastness test,to ensure that some samples are covered with a UV resistant varnish,in order to observe its performance. I tried this test with one,two and three nail polish applications.

An alternative to resorting to applying a UV resistant coating is,when framing,to use glass or plastic (plexiglass) that is UV resistant. However,such equipment is often expensive.

 

Using quality materials is essential:  drawing paper should be acid free. It must be the same for all materials used in framing,too.

Écrire commentaire

Commentaires : 0